Info supplémentaire sur les fossiles


Fossiles en Gaspésie

Comment se forment les fossiles ?
Les fossiles sont les restes d’organismes vivants qui ont existé il y a des millions d’années. La paléontologie est la science qui étudie les fossiles.

Pour qu’un organisme soit conservé et devienne un fossile, il faut idéalement que l’organisme aie une partie dure (os, carapace) et il faut qu’il soit enfoui rapidement, avant la décomposition. C’est pour ces raisons que les fossiles les plus abondants sont ceux ayant une carapace ou une coquille et vivant dans la mer.
Une fois l’organisme enfoui, avec les millions d’années, les sédiments se transformeront en pierre. Dans les cas d’organismes contenant beaucoup de matière organique, comme les plantes, il y aura transformation en charbon. Dans le cas des coquillages, soit la coquille reste intacte, soit la matière originale du fossile est dissoute. Lorsque que dissoute, l’espace vide peut être remplacé par un autre minerai (calcite, quartz ou même pyrite), tout comme un moulage.


Brachiopodes
Tourisme1-brachiopod
Les brachiopodes sont une des premières formes de coquillages, apparues il y a 525 millions d’années. Ils ont été très abondants pendant des centaines de millions d’années, jusque il y a 250 millions d’années quand ils ont été décimés, comme plus de 90% de la vie sur terre, quand plusieurs facteurs ont entrainé une modification de l’atmosphère et des océeans. (Cliquez ici pour plus de détails). Cette extinction était encore plus importante que celle qui à anéanti les dinosaures, il y a 65 millions d’années

Même si quelques brachiopodes ont survécu à l’extinction, et que leurs descendants vivent aujourd’hui encore dans les océans, ils n’ont jamais atteint l’abondance et la diversité d’autrefois. Seulement 300 à 500 espèces existent aujourd’hui, comparé à 15000 espèces (vivantes et éteintes)

Avec un peu de chance, on peut trouver des brachiopodes sur les rivages de certaines rivières, comme la rivière Bonaventure), et la rivière St-Jean (Gaspé). Ce sont des rivières à saumon, évitez de déranger les pêcheurs.
Aussi dans le Parc Forillon, vous pouvez admirer quelques fossiles de brachiopodes sur les plages de galets (mais la cueillette est interdite).


Crinoïdes
Tourisme1-crinoid
Les premiers crinoïdes sont apparus il y a 488 millions d’années et ont presque tous disparu il y a 250 millions d’années, lors de la 3e extinction de masse. Seules quelques espèces ont survécu, et il en existe encore aujourd’hui.
Les crinoïdes fossilisés que l’on trouve le plus fréquemment sont des fragments de la tige, qui pouvait atteindre plusieurs mètres. Même si les crinoïdes ressemblent à des plantes, il s’agit en fait d’animaux, de la familles des échinodermes.
On peut trouver des fossiles de crinoïdes et de coraux sur la plage et les falaises de (l’Anse-Mcinnis, à Port-Daniel.)


Trilobites
Tourisme1-trilobite
Les trilobites étaient une forme d’arthropodes qui sont apparus il y a 540 millions d’années et ont complètement disparus il y a 250 millions d’années, lors de la 3e extiction de masse.

Les trilobites sont très connus et très répandus dans le monde. Parce qu’ils étaient très abondants et parce que leur exosquelette se fossilisait facilement, ils ont laissé beaucoup de fossiles. Il y a 17000 espèces différentes connues, divisés en 9 familles.

La taille des trilobites varie entre 1mm et 70cm, mais la plupart du temps ceux qu’on retrouve en gaspésie sont entre 2cm et 5cm, exceptionnellement jusqu’à 30cm

Le plus gros trilobite trouvé à ce jour, Isotelus rex, (72cm) à été trouvé en 1998 par des scientifiques canadiens sur les rives de la baie d’Hudson.
Tourisme1-photo

Même s’ils sont peu abondants en Gaspésie, il y a quelques endroits ou le potentiel pour trouver des fossiles de trilobites est meilleur. Le Rocher percé, dans le Parc national de l’île Bonaventure et du rocher-percé, est lui-même est une formation rocheuse qui en contient mais comme ça fait parti d’un parc provincial, il est interdit d’en ramasser.

La carrière qui sert de stationnement pour visiter la rivière émeraude, à Coin-du-Banc est l’endroit où ont été trouvé les plus gros trilobites en Gaspésie, soit plus de 30cm, mais malheureusement l’activité de la carrière (pierre concassée) les a presque tous détruits, et ils y sont donc extrèmement rares.
Dans et autour du Parc Forillon, on peut trouver des trilobites sur les plages de galets (mais il est interdit d’en ramasser dans les limites du parc).


Poissons fossiles
Tourisme1-tetrapod
Un des seuls endroits où il y a des poissons fossiles en abondance en Gaspésie, c’est à Miguasha, où les formations rocheuses datent du dévonien supérieur, période ou les poissons y étaient abondants.
Le Musée de Miguasha a acquis une réputation mondiale. Les poissons et les plantes fossiles qui y sont exposés témoignent d’un milieu de vie qui a existé il y a environ 370 millions d’années. D’une qualité de conservation remarquable, les richesses paléontologiques de Miguasha ont permis d’en apprendre plus sur les premiers vertébrés à avoir marché sur terre.


Arbres fossiles
Les arbres fossiles sont rares en Gaspésie, puisque la plupart des formation rocheuses sont plus anciennes que l’apparition des arbres. Les arbres sont apparus au carbonifère, et les seules formation datant du carbonifère en Gaspésie sont des conglomérats, peu propices à la fossilisation. Mais entre Coin-du-Banc et Cannes-de-Roches, des morceaux de tronc d’arbres fossilisés et bien conservés sont visibles sur les falaises et les rochers. Par contre, ils sont très fragiles et s’effritent en petit morceaux de charbon sans valeur si on essaye d’en prendre des morceaux. Ils ont survécu à 300 millions d’années, ne les détruisez pas en quelques minutes. Laissez-les en place pour que d’autres puissent les admirer et prenez plutôt des photos.

Publicités